wpcec088a7.png
wp9fc871fb.gif
wpc1946ffb.png
wpbf3dc4d9.png
wpf332a615.png
wpdbd9034d.png

Un Cougar, du Detalat de Libreville, s'est abîmé en mer samedi 17 janvier 2009, vers 20 heures (19 heures GMT) au large de Nyonié au Gabon, avec 10 militaires français à son bord, alors qu'il participait à un exercice bilatéral. A bord du Cougar, se trouvaient les quatre membre d'équipage, issus du détachement d'aviation légère de l'armée de terre, stationné à Libreville, ainsi que six commandos du 13e régiment de dragons parachutistes, une unité des forces spéciales basée à Dieuze (Moselle). Le bilan définitif fait état de huit morts (dont le capitaine Jean-Noël Guerimand, commandant de bord, et des maréchaux des logis Bastien Belmas, pilote, et Vincent Anne ainsi que cinq hommes du 13e RDP), de deux rescapés dont un légèrement blessé, l'adjudant Braque, mécanicien navigant.  

L'hélicoptère avait décollé à 20 heures 08 locales (19 heures 08 GMT), par nuit très noire (niveau 5) et une mer agîtée, du pont du navire "La Foudre", un transport de chalands de débarquement (TCD) de la marine nationale française qui croisait à une cinquantaine de kilomètres des côtes gabonaises lors d'un exercice militaire franco-gabonais, baptisé "N'Gari". Il s'est abîmé en mer quelques instants après son décollage, au large de Nyonié, une petite localité située entre Libreville et la ville portuaire de Port-Gentil. Après avoir déclenché l'alerte, "La Foudre" a immédiatement rejoint le lieu du crash et "récupéré les blessés dans la demi-heure", selon les autorités. L'épave de l'appareil (n° 2318) repose par 35 mètres de fond et sera renflouée.

 

wpe8c5bea0.gif
(Photo Philippe Bentresque.)
wp4547c6f9.png
wp22342a5e.png