wp7bbba9c0.png
wpf332a615.png
wp8f4dc4d3.png
wp72e593e5.png

Ecoles Militaires de Bourges / Division Technique Aéromobilité

 

Les Écoles Militaires de Bourges (EMB), créées le 1er août 2009 sur le site historique de l’École Supérieur de l’Application du Matériel (ESAM), comportent en leur sein, l’école du Matériel qui a pour mission la formation de la majeure partie des maintenanciers des armées et, la Division Technique Aéromobilité (DTA), plus particulièrement chargée de la formation des spécialistes de la maintenance aéronautique de l’armée de Terre et de la Gendarmerie.

L’école dispose, en 2011, de trois hélicoptères (deux Gazelle et un Puma stationnés au Dét. ALAT) dédiés à la formation en vol des stagiaires et l’entraînement du personnel navigants. Leur entretien courant est effectué par le groupe d’entretien des aéronefs et la sécurité incendie par un Groupe Sécurité Incendie Sauvetage (GSIS). Ces derniers sont regroupés au sein du Détachement ALAT (Dét. ALAT).

Les activités aériennes s’effectuent sur deux sites distincts :

- au Dét. ALAT, situé sur l’aérodrome de Bourges à 4,5 km de l’école, pour tous les vols techniques, et l’essentiel des mouvements aériens ;

- sur la DZ de la DTA Quartier Carnot (n° T 1802 POSALAT 3070/DEF/COMALAT/BSV du 31 mars 2003) pour les posés entre deux rotations de vol de formation stagiaire et les posés

exceptionnels sur autorisation du chef de la DTA (Gazelle uniquement).

Les missions de formation de la DTA sont :

- les formations de cursus des mécaniciens cellule et moteur et avionique, de la formation de spécialité élémentaire (FSE) au BSTAT ;

- les formations d’adaptation sur l’aéronef Cougar, des officiers mécaniciens des matériels aériens, armement, contrôleur, documentaliste, MVAVT 330 Puma et 532 Cougar principalement.

La DTA assume également l’entraînement du personnel navigant soit 13 pilotes et 4 MVAVT.

Dans les hangars sont entreposés pour l’instruction : un Cougar, sept Puma (dont un est le prototype n° 4 et deux qui doivent rejoindre Rochefort), treize Gazelle et trois Alouette II.

 

Source : RIA n° 21

 

wp631dac9e.png
wp79b6d2c0.gif